16.3.13

Di Rupo, Reynders et François Ier: à quand la fin de l’hypocrisie?


Comme je le faisais remarquer dans un précédent post, nous vivons une époque formidable. Chaque jour, des masques tombent, l’actualité dévoile les contradictions des puissant(e)s, les écarts de plus en plus faramineux entre leurs discours et leurs actes, ou encore le cumul de leurs impensés ou de leurs impensables.

Dernière en date: M. Le Premier Ministre Di Rupo (PS), M. Le Ministre des Affaires Etrangères Reynders (MR) et le M. le Ministre de la Défense De Crem (CD&V) vont être les bagages accompagnés du couple royal pour assister à l’intronisation du Pape François Ier à Rome ce mardi 19 mars 2013.

Et…. Rien! Pas de réactions audibles ni visibles du côté de la laïcité instituée. Rien non plus du côté de Mme Nadia Geerts (ni ici), pourtant vaillante combattante laïque et républicaine sur bien d’autres fronts… Suis-je le seul à être éveillé ? Pincez-moi !

Faut-il croire que la soirée d’intronisation sur la RTBF, et la Première en particulier, aurait anesthésié tout le monde ? Comprenons-nous bien: il est tout à fait normal qu’une radio de service public supposément neutre informe la population sur cet événement important pour le monde, certes, mais aussi pour la communauté catholique de notre pays. Mais de là à en faire un plat pareil (près de 2h d’émission non stop), qui plus est, mené de main de maître par M. Eddy Caekelberghs, premier Grand Maître adjoint du Grand Orient de Belgique, que l’on a déjà connu beaucoup plus incisif sur les questions de neutralité du service public, là c’était vraiment too much!!

Surtout si l’on compare cela au temps d’antenne réservé à l’élection des plus hauts représentants d’autres religions, comme celle, récente, du grand mufti d’al-Azhar, Shawki Ibrahim Abdel-Karim, une des figures les plus importantes de l’islam sunnite mondial, y compris en Belgique. A peine quelques minutes. Et encore, j’exagère.

Alors, la cerise sur la gâteau de ce monument de neutralité à 6 vitesses ou 6 poids 6 mesures que nous avons connu cette semaine, c’est bien la présence de Di Rupo – Reynders – De Crem à l’intronisation de François Ier.

Que le Roi et la Reine y assistent soit. Discutable, mais ce sont des aficionados. On peut encore admettre une division des rôles! Mais que le Premier et deux Vice-Premiers, élus du peuple, dans un Etat supposément neutre, assistent à une cérémonie religieuse (l’intronisation du Pape), c’est absolument inacceptable et en totale rupture avec l’exigence de neutralité de leur fonction. Espérons qu’ils ne s’agenouilleront pour baiser l’anneau papal !

A titre d’exemple inverse: combien de représentants officiels de l’Etat belge (et qui, précisément?), ont assisté à la cérémonie d’investiture de Mme Merkel, de M. Obama, de M. Hollande ou encore de M. Xi Jin Ping? Pourtant, notre balance commerciale avec chacun de ces pays excède certainement celle de la Belgique avec le Vatican. Et que l’on ne me sorte pas la rengaine voulant que le Pape est un chef d’Etat, blablabla et qu’il n’y aurait pas de rupture de la neutralité. Tout ça, c’est du pipeau pour éviter de regarder la réalité en face.

L’hypocrisie est d’autant plus forte à l’aune des discours incessants du PS et du MR en particulier – et surtout de M. Reynders, Hypocrite Ier – sur la neutralité de l’Etat, de l’école maternelle au plus haut niveau de l’Etat en passant par les conseils communaux et les parlements dès qu’il est question d’un bout de tissu.

Deux poids, deux mesures. Plus flagrant que ça tu meurs. Et pourtant, tout ronronne comme si de rien n’était. Oui vraiment, plus que de neutralité, il est question ici de catho-laïcité, voire de catho-neutralité (pour l’adaptation au contexte belge).

Laïcs de toutes convictions, réveillez-vous ! Ou c’est la même chose pour tout le monde, ou rien pour personne. Or ici, on constate encore une fois que tout est bon pour une conviction particulière, alors que les autres sont vouées aux gémonies. Mais de quelle neutralité parle-t-on en Belgique ?

2 commentaires:

Guillaume de Stexhe a dit…

Che rMikael, je serais très heureux de te revoir ! En attendant, voici ce que je viens de poster sur le blog de Tayush:
Je "suis" catho ( je déteste cette expression "identitaire" d'une aventure personnelle) et je suis donc doublement insupporté par l'annonce de cette présence. D'abord comme citoyen: après tout, on a un ambassadeur au Vatican, et ce serait suffisant ! OK, notre laïcité n'est pas à la française, et je crois que le politique peut reconnaître l'importance du religieux pour des citoyens, tout en restant impartial. Mais là, c'est vraiment trop ! Et je ne suis pas sûr qu'il y ait des gestes semblables (à part des télégrammes de félicitations) pour les autres convictions : on sort donc de l'impartialité . Mais je suis tout aussi furieux en tant que catho: transformer un moment de prière en cérémonie politico-je ne sais quoi... Bienvenue à toutes et tous, mais en tant que personnes humaines, point - et pas de places d'honneur pour les "grands de ce monde"! Bon, il y a des sujets plus importants - comme la résolution de l'Onu sur la violence contre les femmes, qui affirme la priorité de l'éthique (respect des femmes) sur toute cpnsidération religieuse ou ce tradition culturelle... m'enfin... faut pas laisser passer ce truc là.

Stenkarazine a dit…

Donc si je comprends bien,... il aurait fallu envoyer Di Rupo discuter avec le grand mufti sus-nommé pour rétablir l'équilibre ? Mais est-ce que le grand personnage de l'Islam sunnite étoutétout aurait apprécié la visite de notre Premier Ministre (et de ses mœurs peu orthodoxes) à sa juste valeur ?

Oh, et à propos, bonjour Mr. de Stexhe. J'ai eu le plaisir de suivre votre cours de philo morale, in illo tempore.

Comment se réapproprier le Ramadan ? Quelles sont les options de jeûne disponibles ?

(Mise à jour le 5/6/17: ajout des notes (3) et (4)) Depuis 2015 en particulier, le mois de Ramadan correspond avec les journées les plus ...