5.10.09

Profession Imâm - chez votre libraire dès le 7 octobre!


Michael Privot et Cédric Baylocq, Tareq Oubrou, Profession Imâm (Spiritualités vivantes), Paris, Albin Michel, Octobre 2009.


4ème de couverture:

Au coeur de la communauté musulmane, l’imam dispose du privilège de s’adresser aux fidèles du haut de sa chaire. C’est le cas de Tareq Oubrou qui, après trente ans d’engagement, opère un retour réflexif sur son cheminement, depuis l’invisibilité des années 1980 jusqu’à l’avènement d’un islam français devenu incontournable. Philosophe et juriste (canoniste, plutôt), Tareq Oubrou affronte les questions que soulève la présence de l’islam dans la France laïque en se référant aussi bien à la pensée islamique traditionnelle qu’aux sciences humaines contemporaines. Il revisite la tradition avec rigueur et audace récusant autant le littéralisme aveugle que le modernisme sans freins. Dans ces entretiens, il confronte son propre parcours avec l’histoire récente de l’islam de France. Son bilan, sans complaisance, ouvre des perspectives nouvelles sur la formation des imams, le rapport entre sharia et laïcité, le dialogue interreligieux, la comparaison des modèles français et anglosaxon… Cet esprit libre et impliqué dans la communauté n’hésite pas à prendre des positions claires sur les problèmes les plus délicats.


Mon commentaire (très intéressé évidemment): franchement, c'est un must read! Tareq Oubrou, au cours d'entretiens qui se sont étalés sur plus de deux ans, révèle les linéaments de son travail de théologien, d'herméneute du droit, mais aussi de muftî, réfléchissant sur les défis auxquels doivent faire face les musulmans d'Europe.


Lucide, sans compromis, mais avec beaucoup de modestie et d'humour, Tareq Oubrou n'élude aucune question, égratigne tant la société majoritaire que les communautés musulmanes, tout en mettant en avant les contributions avérées ou potentielles de chacune, et ce au travers de la figure clé de l'imâm.


A celles et ceux - de tous les côtés - qui sont encore convaincu(e)s qu'islam, sécularisation, démocratie et respect de l'Autre sont mutuellement incompatibles, Tareq Oubrou inflige un démenti flagrant avec classe, subtilité et intelligence, le tout soutenu par une solide argumentation théologico-canonique demeurant cependant très abordable pour les non-initié(e)s.


Loin des bricolages jurisprudentiels à la petite semaine ou de timides "réformettes" esthétiques promues par d'aucuns, Tareq Oubrou propose une refonte substantielle de la pensée islamique pour intégrer irrémédiablement la présence musulmane dans l'étoffe même de la fabrique sociale française et européenne - débutant par une nouvelle approche métaphysique du rapport Dieu-homme pour en arriver à l'énonciation de fatwas taillées sur mesure en contexte laïc.


Il ne s'agit pas ici d'une énième bouffée d'air dans l'espace depuis longtemps confiné d'une pensée islamique ronronnante et ratiocinante, mais d'un changement radical de paradigme. C'est là le coeur même du message et de l'appel de Tareq Oubrou. Gageons qu'il ne laissera personne indifférent.


Et surtout, n'hésitez pas à partager vos remarques, encouragements et critiques sur ce blog


Bonne lecture!


Michael Privot


PS: je vous encourage également à lire ici l'excellent dernier post de Jean Mouttapa sur son blog, où il met en évidence, de façon très pertinente et érudite, le bénéfice potentiel de ces entretiens en ces temps d'islamophobie galopante - commune comme savante.

Aucun commentaire:

Zuhal Demir: Ministre-éducatrice de rue et le regret dans les yeux

Zuhal Demir , désormais "ministre-éducatrice de rue" de la conscientisation et de la pédagogie contre le racisme, qui préfère rece...